La vie de château !

La vie de château…d’eau !

1er épisode…

Point de carrosses garés devant le Château d’eau du Plaix, à Meaulne ! Vous l’aurez remarqué ! Point de princesses ni de preux chevaliers…Seulement une tour bétonnée construite sur un point culminant de notre réseau d’eau !

Voilà un nom bien prestigieux pour désigner un bâtiment à usage technique, dépourvu de poésie en apparence et où ne règnent aucun châtelain ni châtelaine et où ne s’organise, hélas, aucun bal !

Petit rappel sur la définition d’un château d’eau :

« Un château d’eau est une construction destinée à entreposer l’eau, placée en général sur un sommet géographique pour permettre de la distribuer sous pression.

L’entreposage de l’eau dans un réservoir joue un rôle de tampon entre le débit demandé par les abonnés et le débit fourni par la station de pompage. Il permet ainsi d’éviter de démarrer trop souvent les pompes et de les protéger. Une telle réserve permet également de faire face aux demandes exceptionnelles en cas d’incendie. » (wikipedia).

Mais pourquoi appelons nous cet édifice « château d’eau » ?

Le château d’eau à l’origine désignait, dans la Rome Antique – sous le nom de Castellum Divisoriumun ouvrage qui récupérait de l’eau en provenance d’un aqueduc et qui la répartissait entre les différentes conduites de distribution…  Ainsi l’eau pouvait être disponible par le plus grand nombre d’individus et de collectivités… (pour plus d’informations : http://archeographe.net/node/326).

Un peu d’étymologie : le mot latin «castellum» diminutif de castrum, qui signifie « poste fortifié d’un camp », et par extension « forteresse » a donné en français « castel » puis « chastel » avant de devenir le mot « château » que nous connaissons et qui désigne un bâtiment le plus souvent imposant et haut, avec une ou plusieurs tours, construit en hauteur pour dominer et surveiller les alentours quand il s’agit de château fort… Vous comprenez mieux maintenant pourquoi nos grandes tours qui servent de réservoirs d’eau et que nous rencontrons au fil de nos paysages s’appellent des châteaux d’eau !

Le château d’eau est le symbole de civilisations évoluées sur le plan technique mais aussi sur celui de l’organisation.  En 100 après Jésus Christ, Rome ne compte pas moins de 19 acqueducs, 250 châteaux d’eau et 1 352 fontaines… !

On peut vraiment contredire Obélix et affirmer que « non ! Ces romains n’étaient pas fous ! » mais très ingénieux au contraire !

Pourtant jusqu’à la fin du 18ème siècle, la technologie romaine fut très peu utilisée en Europe, aussi surprenant que cela puisse paraître ! L’eau était distribuée grâce à des porteurs d’eau …encore un de ces petits métiers d’autrefois qui a disparu mais personne ne s’en plaindra !

C’est le développement du train à vapeur, au 19ème siècle, qui a nécessité le développement des châteaux d’eau car pour faire de la vapeur, il fallait pouvoir disposer de beaucoup d’eau… Adieu les porteurs ! Des réservoirs placés en hauteur se mirent à jalonner les rails des réseaux ferrés.

Il faut attendre le 20ème siècle pour voir arriver en France le grand développement des châteaux d’eau qui permettra d’apporter « l’eau courante » dans tous les foyers…

Vous verrez dans un prochain article que les châteaux d’eau existent dans le monde entier et que, si de bonnes volontés le décident, même un château d’eau peut devenir un objet d’art … OUI la poésie peut être au rendez-vous chaque fois que les hommes et les femmes le décident …

porteur d'eau Porteur d’eau

 

 

 

Les commentaires sont fermés.