Assainissement collectif : influence de la météo sur le fonctionnement des STations d’EPuration (STEP)

Plusieurs paramètres peuvent influer sur le fonctionnement des STEP, notamment lors de perturbations météorologiques telles que des fortes pluies.

En effet, bon nombre de réseaux sont encore unitaires : c’est-à-dire qu’il n’existe qu’un seul “tuyau” qui récupère les eaux usées et les eaux pluviales. Cette situation crée un débit supplémentaire dans les stations d’épuration. Cette « suractivité » va provoquer une surconsommation d’énergie et, au fil du temps, le vieillissement prématuré des divers organes de la station.

Nos agents du service technique d’assainissement collectif vont devoir effectuer un travail de surveillance supplémentaire au moment des intempéries pour pouvoir remédier à tout éventuel dysfonctionnement.

Certains sites sont équipés de télégestion ce qui permet de créer des alertes en cas d’activité anormale d’une station d’épuration. Nos agents peuvent ainsi intervenir « à la demande ».

La présence de déversoirs d’orage sur certains points du réseau et avant la station, dans le cas de réseaux unitaires, est indispensable afin que le trop plein d’arrivée d’eaux de pluie puisse déborder dans l’environnement… 

En période de fortes pluies, cette mission de surveillance accrue, pour nos agents, fait donc partie de leur quotidien. Mais rappelons qu’en toute saison, une à deux fois par semaine, et conformément à la réglementation, les agents contrôlent pas moins de 36 ouvrages (stations d’épuration, déversoirs d’orage, postes de relèvement) sur le réseau d’assainissement collectif, répartis sur sept communes (Le Brethon, Louroux-Bourbonnais, Le Vilhain, Urçay, Hérisson, Saint-Bonnet-Tronçais et Vallon-en-Sully)… et cela pour la sécurité, le confort des usagers du réseau et le respect de l’environnement…

⇒ Tous les articles publiés en page d’accueil peuvent être relus ultérieurement dans notre rubrique “Actualités”… 

Les commentaires sont fermés.